Switch Language

Port responsable

«Un Port vert au service d'une économie bleue»

Responsible port

Le port de Marseille Fos est un port responsable pour lequel l’excellence environnementale est une ambition forte et un enjeu incontournable sur son territoire. 

Le report modal, l’électrification des quais pour le branchement des navires, la gestion de près de 3000 hectares d’espaces naturels, l’impact de nos activités sur l’environnement ou la qualité de l’air sont au cœur de nos préoccupations quotidiennes pour préserver la santé de tous. 

La devise du projet stratégique 2020-2024 en est l’illustration : « Un port vert au service de l’économie bleue » ou comment concilier excellence environnementale, compétitivité et attractivité économique. 

Cette ambition nous la partageons et nous la mettons en action chaque jour grâce à nos partenaires institutionnels et aux professionnels de la place portuaire : les armateurs, les industriels, les logisticiens… Ci-après la présentation, non-exhaustive, de certaines des actions phares engagées par le port de Marseille Fos ces dernières années.

Retrouvez toutes les initiatives en faveur de l’économie circulaire dans « Port Innovant » ainsi que dans la rubrique « Les projets phares »

Retrouvez plus d’infos dans la brochure « Nos actions pour l’excellence environnementale »

I. Qualité de l’air et transition énergétique

Depuis plusieurs années, le port de Marseille Fos a engagé toute une série d’actions concrètes en faveur de la qualité de l’air et de la transition énergétique. Il encourage et accompagne les armateurs pour répondre à la réglementation en vigueur sur les carburants visant à réduire les émissions polluantes.

connexion électrique des navires à quai (CENAQ)

La connexion électrique des navires à quai (CENAQ)

Marseille Fos est le premier port de France à proposer la connexion électrique des navires à quai, pour les ferries depuis et vers la Corse : La Méridionale en 2017, Corsica Linea en 2019. Demain, l’enjeu sera de franchir une nouvelle étape, avec la mise en œuvre de solutions permettant le raccordement de navires demandant plus de puissance ou ayant des caractéristiques électriques plus complexes, notamment pour les ferries internationaux et les navires de croisière à quai ou en forme de radoub. Ainsi, les quais du futur terminal international du Cap Janet, qui accueillera à l’horizon 2022-2023 les navires à destination ou en provenance du Maghreb, seront également raccordés au réseau électrique. 

Parallèlement, le port de Marseille Fos s’emploie à développer la production d’énergie photovoltaïque, en équipant les toitures des hangars et des entrepôts. Aujourd’hui, le port délivre aux navires de l’électricité provenant du réseau national ENEDIS. Il s’agit d’électricité bénéficiant d’une garantie d’origine 100% renouvelable permettant ainsi le meilleur bénéfice environnemental. L’ambition du port, dans les prochaines années, sera de produire, à partir de ses toitures photovoltaïques, une énergie autoconsommée à 100% et réinjectée dans le réseau interne.

Hub méditerranéen du gaz naturel liquéfié (GNL)

Hub méditerranéen du gaz naturel liquéfié (GNL)

Depuis 2019, les navires de croisières propulsés au GNL escalent à Marseille. Avec une deuxième opération d’avitaillement en GNL « ship-to-ship » réalisée en juin 2020, le port de Marseille Fos confirme son engagement en faveur du gaz naturel liquéfié (GNL) et, en tant que membre de la Society for Gas as a Marine Fuel (SGMF), entend promouvoir le GNL pour devenir le hub méditerranéen.

Le GNL est une énergie alternative propre limitant l’impact des émissions des navires dans l’atmosphère. La SGMF recense aujourd’hui 185 navires propulsés au GNL en opération dans le monde et 213 navires au GNL commandés.

II. Des actions concrètes

Des actions concrètes

Report modal

Ces dernières années, le report modal a nettement progressé. Qu’est-ce que le report modal ? C’est l’action de remplacer un mode de transport saturé par un autre, pour décongestionner le premier. Le report modal permet ainsi de limiter le transport de marchandise massifiée, en tout route, pour les transférer sur le rail ou la barge. La part modale des marchandises transportées, de et vers le port, par la route est ainsi passée en-dessous des 80 %.

Conscient que le transport doit réduire activement son empreinte carbone, la politique ferroviaire du port se veut volontariste avec le développement de nouveaux services et de nouvelles infrastructures pour connecter les zones logistiques et les terminaux. De même pour le fleuve, le port de Marseille Fos en tant que membre de l’association Medlink Ports agit pour le développement de l’axe portuaire et logistique Méditerranée-Rhône-Saône.

Plus d’infos sur la « Multimodalité »
Dialogue et concertation avec le territoire

Dialogue et concertation avec le territoire

Depuis 2012, une démarche novatrice de concertation continue est initiée par le Conseil de Développement du port de Marseille Fos, auprès des acteurs à l’Ouest du territoire, dans la zone industrialo-portuaire (ZIP) de Fos-sur-Mer. Son objectif est d’informer la population des communes riveraines sur les chantiers actuels ou futurs ayant un impact sur la vie quotidienne ou sur les perspectives économiques locales. L’enjeu de la concertation continue est de construire une vision partagée du schéma de développement du port et des industries portuaires sur le territoire. 

La même année, le Conseil de Surveillance du port a approuvé les termes d’une « Charte Ville-Port », à l’initiative de l’Etat, entre la ville de Marseille et le port de Marseille Fos et les acteurs économiques et institutionnels locaux. La charte propose à tous les signataires une mobilisation réciproque durable ainsi qu’une vision partagée de l’avenir du port : le port s’ouvre à la ville tandis que le territoire soutient le développement des bassins de Marseille. 

Des actions concrètes

Le dispositif Réponses (Réduire les pollutions en santé environnement)

En 2020, l’initiative REPONSES a remporté la dotation la plus importante de l’appel à projets « Participation citoyenne dans les territoires » lancé par la Direction interministérielle de la transformation publique. Une vraie satisfaction pour le travail collectif réalisé autour de ce projet qui a pour objectif de répondre aux attentes des populations, en matière de santé environnement sur le territoire de l’étang de Berre. 
Le port de Marseille Fos est un partenaire historique et actif du Secrétariat Permanent de la Prévention des Pollutions Industrielles Provence-Alpes-Côte d’Azur (SPPPI PACA), pilote de ce dispositif. 

Toutes les infos sur le dispositif

Environmental Ship Index

Le port de Marseille Fos a mis en place, depuis 2017, les trophées de l’Environmental Ship Index (ESI) dans le but de promouvoir la démarche World Port Climate Initiative (WPCI). Ce mécanisme récompense les navires des compagnies atteignant des performances allant au -delà des exigences réglementaires. Concrètement, les compagnies maritimes qui exploitent les navires les plus respectueux de la qualité de l’air, en termes d’émissions atmosphériques, sont mis à l’honneur et obtiennent une gratification environnementale prenant la forme de réduction des droits de port.

Espaces naturels et biodiversité

III. Espaces naturels et biodiversité

Depuis 2007, le port de Marseille Fos s’est engagé dans une politique de préservation de la biodiversité à travers la gestion et la protection de ses espaces naturels, sur près d’un tiers de son territoire, à l’ouest du domaine portuaire. Entre Camargue, Crau et Méditerranée, les équipes du port gèrent ces espaces naturels d’une grande richesse, abritant plus de 400 espèces végétales et 300 espèces animales dont certaines font l’objet d’un régime de protection.

Le plan de gestion des espaces naturels (PGEN)

Les milieux de la couronne agri-environnementale qui constituent le périmètre du PGEN sont représentés à travers :

 

  • la Crau sur le secteur du Ventillon,
  • les zones humides sur les secteurs du Landre/Vigueirat, du Tonkin, du Relai, de l’Oiseau/Les Enfores,
  • les milieux agricoles sur le secteur du Radeau/Laget,
  • le milieu dunaire sur le secteur de la Flèche de la Gracieuse.

Le PGEN fait état de toutes les actions mises en œuvre par le port de Marseille Fos, en collaboration étroite avec les acteurs locaux qui agissent pour l’environnement (publics, privés et associatifs). Dans les actions concrètes récentes, le projet MédiCyn, en partenariat avec l’organisme scientifique de la Tour du Valat, vise la restauration de mares temporaires méditerranéennes. Il a pour but de concilier pratique cynégétique (chasse) et conservation de ces milieux méditerranéens particuliers.  

Consultez le document PGEN III au format PDF
PGEN

Le Schéma Directeur du Patrimoine Naturel

C’est un document d’aide à la prise en compte du milieu naturel et de la biodiversité sur le territoire portuaire. Il vise à maintenir, voire améliorer le patrimoine naturel dont le port de Marseille Fos est dépositaire et crée une cohérence écologique entre la gestion courante des espaces naturels et les enjeux identifiés dans la zone aménageable. 

Consultez le SDPN au format PDF