Switch Language

Charte ville port

City-Port charter

Une vision

La recherche de synergies entre espaces portuaires et urbains est au cœur de la vision de développement des bassins Est portée par le port de Marseille Fos.

Cette stratégie se fonde à la fois sur les perspectives de développement et de croissance des bassins Est ainsi que sur la réinvention du partenariat entre la métropole et le port, outil industriel unique au cœur de Marseille.

La Charte Ville Port

En 2011, la commission spécialisée sur l’évolution des bassins Est à l’horizon 2025 a proposé une vision d’avenir pour les bassins de Marseille, du fort Saint-Jean jusqu’au massif de la Nerthe : cette vision a obtenu le consensus de l’ensemble des acteurs associés et a constitué le socle de la « Charte Ville-Port » signée le 28 juin 2013 par la Communauté urbaine de Marseille (aujourd'hui Métropole Aix-Marseille-Provence), la Ville de Marseille, le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, le Grand Port Maritime de Marseille, Euroméditerranée, la Chambre de commerce et d’industrie Marseille Provence et l’État. 

Depuis 2013, une série de réflexions et d’études ont été menées sur les bassins Est par les signataires de la Charte Ville-Port afin de répondre au mieux aux objectifs des chantiers identifiés dans la Charte.

connexion électrique des navires à quai (CENAQ)

Le port de Marseille Fos réaffirme son attachement à la vision de développement partagée du projet ville-port. La stratégie d’aménagement vise à préserver et valoriser les caractéristiques propres des bassins Est : un outil industriel au cœur de la ville incluant une offre unique en matière de réparation navale, des quais polyvalents voués aux trafics intra-méditerranéens en plein développement et aux trafics passagers, un espace d’interface unique avec la capitale régionale, à aménager en synergie avec les acteurs urbains. 


La Charte Ville-Port entérine une segmentation de la bande littorale de 10 km composant le domaine portuaire en trois séquences sur lesquelles la géographie, le rapport avec la ville et le potentiel de développement induisent des vocations bien marquées. Celles-ci constituent une grille de lecture des projets en cours et à venir.. 

Hub méditerranéen du gaz naturel liquéfié (GNL)

Segment Sud : la vitrine du rayonnement portuaire et urbain

Sur le périmètre allant de l’esplanade du J4 au môle d’Arenc, le domaine portuaire fait partie intégrante du centre-ville et est associé à la dynamique d’Euroméditerranée. 


La stratégie d’aménagement du front de mer procède d’un principe de valorisation croisée des espaces urbains et portuaires, dans le sillage des projets d’interface ville-port précédemment réalisés (Terrasses du Port, Silo d’Arenc) et s’articule sur plusieurs orientations clés au cours des prochaines années :

  • Poursuivre la valorisation des espaces en cœur de métropole grâce au développement de projets ville-port innovants, sous réserve de compatibilité avec l’exploitation portuaire
  • Favoriser l’accueil de la croisière « haut de gamme » sur les quais de prestige du J4 
  • Poursuivre la réorganisation des trafics passagers avec le transfert vers le Cap Janet des trafics internationaux et le regroupement des trafics Corse sur les bassins d’Arenc et de la Joliette 

Les nouvelles activités devront s’insérer dans un secteur à dominante paysagère et donc répondre à une exigence de haute qualité architecturale et d’intégration dans le patrimoine et le site, tout en maintenant l’activité portuaire. 
 

.

La passerelle

Segment Centre : le port industriel tourné vers la Méditerranée

Du môle d’Arenc jusqu’à la Forme 10, le port affirme sa physionomie portuaire et industrielle, reconnue pleinement par la ville de Marseille et l’ensemble des signataires de la Charte. Le port y pourvoit des activités et des emplois indispensables au territoire de la métropole et permet l’acheminement des marchandises à un tissu industriel proche. En outre, le secteur central des bassins Est concentre la plus grande partie du potentiel de croissance des activités portuaires à Marseille, tant au niveau du fret que des passagers et des implantations industrielles. 

Dans ce contexte, les principaux enjeux de la stratégie d’aménagement sont les suivants : 
-    Préserver la vocation industrielle et commerciale des bassins Est et la polyvalence des trafics 
-    Se mettre en capacité d’anticiper et de s’adapter aux besoins de croissance et de compétitivité des clients
-    Poursuivre la diversification industrielle génératrice d’emplois qualifiés et en lien avec la transition énergétique 
 

Des actions concrètes

Segment Nord : un pôle d’attraction pour la plaisance et le tourisme

Des bassins de Saumaty jusqu’à l’Estaque, le port souhaite appuyer les vocations actuelles préférentielles de tourisme, d’accueil touristique et de loisirs, tout en continuant à accueillir de nouvelles activités. 

Les orientations d’aménagement à l’horizon 2024 s’articulent autour de trois axes :

 

  • Engager une réflexion autour du développement de l’offre d’accueil des bateaux de plaisance à l’Estaque pour répondre à l’expansion de la demande 
  • Requalifier le littoral de l’Estaque en vue de renforcer durablement l’attractivité du secteur
  • Reconvertir les terrains peu valorisés du secteur de la Lave en conciliant projets de développement économique et nouveaux usages qualitatifs du front de mer en direction des riverains.

.

Dialogue et concertation avec le territoire

Dialogue Ville - Port

La démarche de Dialogue Ville-Port s’inscrit en droite ligne de la Charte Ville-Port.

Lancé en 2019, ce dialogue Ville-Port constitue une réponse à la demande des populations riveraines d’être informées et impliquées dans les projets portuaires qui impactent leur cadre de vie. Il vise à favoriser des relations de bon voisinage entre les différents acteurs de l'interface ville-port.

Sur cette base, le dialogue Ville-Port a pour objectif, à terme, de faciliter l’émergence des projets portuaires, d'intégrer l’activité portuaire dans le territoire dans une logique gagnant-gagnant et de contribuer à dynamiser et requalifier les territoires arrières portuaires.